Mise à jour 1-Wirecard voit core bénéfices de plus en plus six fois en 2025

* Voit EBITDA d’au moins 3,3 milliards d’euros en 2025 * les volumes de transactions haut de la page 710 milliards d’euros ; recettes 10 bln * confirme les orientations pour cette année et à l’horizon 2020 * actions augmentent de 4,9 % dans les premiers échanges (ajoute des détails de la prévision, contexte) Francfort, Oct 9 () – Wirecard, la société fintech allemand a récemment admis à l’indice DAX, dit mardi attend les principaux bénéfices de croître six fois au milieu de la prochaine décennie sur le dos d’un boom mondial en e-commerce et paiements numériques. Le bénéfice avant intérêts, fiscalité, dépréciation et amortissements (EBITDA) devraient pour dépasser 3,3 milliards d’euros ($ 3,79 milliards), selon les points clés de la stratégie de Vision 2025 de Wirecard publié à la veille d’une journée investisseurs à Londres. Cela se compare avec des indications de l’EBITDA pour cette année d’entre 530 et 560 millions d’euros, dont Wirecard a confirmé ainsi que ses prévisions existantes à l’horizon 2020. Actions de Wirecard ont augmenté de 4,9 % dans le commerce début de Francfort, ce qui les rend les plus grands gagnants sur le DAX. La société a récemment évincé Commerzbank de l’indice des blue chips grâce à une hausse de près de 80 pour cent de ses actions cette année. Plus largement, le secteur des paiements numériques dirigé par Paypal est en vogue chez les investisseurs. Wirecard dit qu’il mettrait l’accent sur une convergence accélérée des paiements en ligne, mobiles et point de vente grâce aux nouvelles technologies qui permettraient de commerce dite « omnichannel ». Il enverrait également pilotés par les données de services pour aider les marchands à convertir plus de prospects en affaires. En 2025, Wirecard prévoit que les volumes de transactions augmenter à plus de 710 milliards d’euros, tandis que les recettes devraient atteindre au moins 10 milliards d’euros. À titre de comparaison, la société prévoit que les volumes de transactions d’au moins 215 milliards euros en 2020, chiffre d’affaires de plus de 3 milliards d’euros et une marge de BAIIA de 30 à 35 pour cent. ($1 = 0,8699 euros) (Déclaration de Douglas Busvine ; édité par Thomas Seythal et Maria Sheahan) Nos Standards : le Thomson Trust principes.