Troubles de la colonne-Sanctions expose les alumine prix fragilité : maison d’Andy

(Les opinions exprimées ici sont celles de l’auteur, chroniqueur pour) * prix d’alumine et d’aluminium : tmsnrt.rs/2remUIh par Andy Accueil Londres, 2 mai () – un semblant de normalité est de retour sur le marché de l’aluminium après trois semaines de troubles causés par l’imposition des sanctions américaines sur l’oligarque russe Oleg Deripaska et son empire de Rusal. La prolongation du délai jusqu’au 23 octobre des sanctions et la possibilité d’une sorte d’accord politique ont contribué à calmer troubled waters. Le prix pour les trois mois en aluminium au London Metal Exchange (LME) a atteint un sommet de sept ans de $ 2 718 par tonne le 19 avril, mais se négocie maintenant redescendre autour de $ 2 250. Il, cependant, ne peut pas même le marché de matières premières. Approvisionnement en alumine se resserrait déjà grâce à la partielle, continuant de panne à l’usine de Alunorte d’Hydro au Brésil. L’idée de perdre Rusal matières ainsi envoyés prix stratosphérique, révélant la fragilité de l’alumine supply chain et son modèle de tarification dysfonctionnel. Il s’agit d’une industrie qui a renoncé à sa couverture naturelle prix mais pas encore adopté un nouveau mécanisme de fixation des prix. Les événements des trois dernières semaines ont montré à quel point dangereux qui peut être. FRAGILES SUPPLY CHAIN même avant l’annonce le 6 avril des sanctions pour Rusal, la chaîne d’approvisionnement alumine se débattait. En février, un tribunal brésilien a ordonné une réduction de 50 pour cent en sortie à la raffinerie de Alunorte suite à des allégations d’un déversement de déchets. Cette décision a seulement été confirmée par un juge local. Alunorte est plus grand mono convertisseur le monde de bauxite, d’alumine et la panne de courant continu se traduit par une frappe d’approvisionnement annualisés de presque 3 millions de tonnes. Les nouvelles sanctions contre Rusal a éclaté le 6 avril, la réaction initiale a été enregistrée dans le prix de l’aluminium, tant le prix de base LME et primes physiques américain. C’est seulement après quelques jours que le marché est rendu compte à quel point vulnérables aux sanctions étaient de Rusal outre-mer bauxite et alumine opérations. Et comment les alumineries vulnérables monde occidental sont des changements soudains de la chaîne d’approvisionnement de matières premières. À ce stade, il y avait une possibilité très réelle de Rio Tinto, stopper les livraisons de bauxite à la raffinerie Aughinish de Rusal en Irlande, qui à son tour, pourrait avoir causé plusieurs alumineries européenne fermer. Ce scénario de cauchemar a été reporté, mais pas complètement dissipé. L’industrie a pris l’habitude d’existant sur les inventaires maigres, certaines raffineries détenant moins de stock d’une semaine et ignoré la complexité croissante de l’alumine de commerce entre les grandes entités comme Rusal. Sur papier, Rusal est presque autosuffisante en alumine. Dans la pratique, il négocient une partie importante de cette matière. Ventes à des tiers ont totalisé 2,3 millions de tonnes l’an dernier, comparativement à la production de groupes de 7,8 millions de tonnes. Flux d’alumine sont par conséquent plus complexes et moins transparent que producteurs et négociants basculer et échanger des tonnages selon les régions et les délais. Graphique sur la performance relative des prix en aluminium et d’alumine : tmsnrt.rs/2remUIh BROKEN prix le prix de l’alumine n’a montré aucun signe de suivi du prix de l’aluminium plus faible. Le contrat d’alumine spot CME, qui est lié à l’indice des prix S & P Platts Global alumina, tient les sommets récents, fermeture mardi une valeur 643 $ par tonne. Il est encore rattraper avec le marché physique, où les prix ont bondi de 700 $ et surtout dans les dernières semaines. La combinaison d’un prix d’alumine de haute et basse en aluminium écrase les marges d’exploitation de ces fonderies qui ne bénéficient pas de leur propre alimentation intégrée verticalement. Et peu d’entre eux ont une haie de prix. L’industrie utilisé pour interconnecter ses prix d’alumine au contrat LME en aluminium, un peu sophistiqué mais en grande partie efficace moyen d’amortir les coûts d’entrée contre le type de métal prix éclater que nous avons vu juste. Mais au tournant de la décennie Alcoa a entraîné un changement de producteur prix alumine sur la base d’indices de marché spot compilées par les évaluateurs de prix tels que Platts, Metal Bulletin et CRU. Alcoa est maintenant prix environ 95 pour cent de sa troisième partie base vente alumine un index ou le marché au comptant, il a dit dans ses résultats Q1. La plupart des autres grands acteurs du marché ont emboîté le pas. Il y a deux problèmes ici. La première est la nature des prix du marché au comptant. Lors CRU en aluminium Conférence de la semaine dernière à Londres, Anthony Everiss, directeur de recherche du groupe bauxite et alumine a concédé que les records dans l’index CRU reposaient sur les cargaisons juste trois ou quatre, chacun environ 30 000 – 35 000 tonnes en taille. Il s’agit d’un tonnage très marginal sur le marché mondial d’alumine et symptomatique des problèmes rencontrés par toutes les compagnies de tenter d’évaluer le prix de l’alumine. Le marché au comptant est encore trop petit et trop axé sur la Chine afin d’offrir un mécanisme de tarification véritablement mondial. Et le contrat de la CME, fondé sur l’un de ces indices, n’est encore trop petit pour offrir toute possibilité de couverture possible. Lancée en 2016, il n’a pas encore de construire une masse critique commercial. Les volumes cumulés au premier trimestre ont été seulement 87 500 tonnes, soit moins de la poignée de cargaisons spots utilisé pour calculer les indices sous-jacents. Pourtant ces tonnages insignifiants se convertit le prix global alumina et avec elle le fonctionnement de marge pour une partie importante du système de fonderie du monde occidental. NOUVEAU contrat, plus d’engagement le LME est elle-même l’intention de lancer un contrat d’alumine fin de l’année ou le début de l’année suivante, en doublant le nombre de lieux de la couverture de la théorie. Mais, comme le mec, il trop utilisera un modèle de contrat à terme vanille avec tarification indexée dos à l’un des assesseurs prix base alumine. Comment les prix sont fixés sur le marché physique et de la faible liquidité dans le marché du papier les questions sous-jacentes demeurent. Que faut-il vraiment faire, c’est pour les producteurs comme Alcoa et Rio Tinto d’étendre leur étreinte enthousiaste de non-LME prix à commettre les tonnages de faire que la tarification travailler dans le négoce des lieux tels que la CME et la LME. Ils ont juste reçus un appel de réveil majeur quant à la nature brisé de l’alumine actuel modèle de tarification. Ils il ignorera à leurs propres risques et périls et celui d’une bonne partie du secteur fonderie aluminium. (Montage par David Evans)