Mise à jour 1-UK territoires a ordonné d’ouvrir sur les sociétés secrètes

Londres () – la Grande-Bretagne a décidé mardi d’ordonner ses territoires d’outre-mer comme les îles Caïmans et les îles Vierges britanniques de faire secret d’entreprise propriété information publique avant la fin de 2020 pour essayer de lutter contre la corruption et l’évasion fiscale. DOSSIER PHOTO : Margaret Hodge, Labour Party députée et présidente de la Commission des comptes publics (CPCP), pose pour un portrait après avoir parlé à tout impôt sur les sociétés, à Westminster, Londres 24 avril 2013. /Andrew gagner le déménagement a été salué comme une victoire majeure par des militants dans la lutte contre l’évasion fiscale et le blanchiment d’argent. « C’est la nouvelle que nous attendions, » a déclaré Simon Kirkland, un militant à Christian Aid. « C’est une avancée majeure dans la lutte contre l’évasion fiscale, de fraude et de corruption qui coûte si cher les pays en développement. » Territoires d’outre-mer et dépendances de la Couronne ont fait l’objet d’une pression croissante pour révéler qui se cache derrière entreprises anonymement, avec des groupes de campagne disant tel secret sida blanchiment d’argent, évasion fiscale et corruption détournement des fonds publics de les économies en développement. Plusieurs hommes politiques du parti conservateur au pouvoir fait équipe avec l’opposition des législateurs du travail pour sauvegarder les changements qui ont été tout d’abord poussés par l’ancien premier ministre David Cameron, mais combattues par les territoires d’outre-mer. Bon nombre de ces territoires ont des secteurs des services financiers grand car ils lever des impôts bas et la propriété des entreprises n’est pas transparente. Malgré des appels répétés pour la plus grande ouverture, les dépendances de la Couronne britannique et les territoires d’outre-mer sont seulement tenus de révéler organes d’information sur les véritables propriétaires des sociétés offshore à l’application de la Loi, et alors seulement si demandé. Alan Duncan, un ministre des affaires étrangères junior, dit Parlement le gouvernement soutiendrait un amendement introduit par deux députés réclament un registre central de la propriété de la société dans ces territoires comme législateurs débattu une modification sur un législation anti-blanchiment. La Grande-Bretagne a essayé de sévir contre l’évasion fiscale et corruption flux d’argent par le biais de son secteur des services financiers grand, mais a été confronté à la résistance de certains de ses territoires d’outre-mer parce que le secret et la baisse des impôts sont ce qui rend leurs secteurs de la finance attrayant. Margaret Hodge, l’opposition du travail député qui a présenté l’amendement, dit que cela aiderait à empêcher l’évasion fiscale et de perturber les activités des criminels et des groupes militants. « Il s’arrêtera leur exploitant notre régime de secret, de cacher leur richesse toxique et de blanchiment d’argent dans le système légitime, souvent à des fins néfastes, » dit-elle. « Avec les registres ouverts nous saurons alors qui possède quoi et où, et nous serons en mesure de voir où l’argent circule, et puis nous sera mieux outillée pour éradiquer l’argent sale et aborder les questions qui en découlent qui. » ARGENT RUSSE ? Naomi Hirst, porte-parole de l’Organisation Non gouvernementale de lutte contre la corruption de Global Witness, a déclaré que le mouvement vient après que quatre amendements similaires, a fait valoir devant le Parlement dans le passé ont échoué. L’empoisonnement d’un ex-agent russe double en Angleterre en mars avait probablement exercé des pressions sur le gouvernement pour s’attaquer à la page web de sociétés offshore utilisé pour investir en Grande-Bretagne, a-t-elle ajouté. Sept fois le montant d’argent de Russie a coulé aux territoires britanniques d’outre-mer plutôt que directement en Grande-Bretagne ces dix dernières années, dit-elle. « Cela a vraiment fired up imagination et souligné à même les plus délicats des politiciens préoccupés par le rôle de la Russie dans le monde dont ils ont besoin pour examiner cette question, » dit-elle. L’amendement ne s’applique pas à l’île de Man et les îles anglo-normandes, parce que le Parlement n’a pas le droit d’imposer sa volonté sur eux. Montage par Stephen Addison et Alexandra Hudson