Mise à jour 1-LSE à suspendre En + GDR en raison des sanctions américaines

(Londres) – la bourse de Londres mardi a dit il allait suspendre la négociation dans les recettes de dépositaire global (GDR) de l’aluminium russe et producteur En + en raison des sanctions américaines de puissance. DOSSIER PHOTO : Le logo du producteur d’aluminium et puissance groupe fr + est visible sur un immeuble à Moscou, Russie centrale 13 février 2018. /Sergei Karpukhin/fichier PhotoThe LSE dit les GDR, qui permettent à l’entreprise au commerce aux côtés des stocks nationaux, pourrait être stoppée à 1615 GMT mercredi. « La bourse continuera à surveiller la situation et est en communication avec les autorités britanniques, » le LSE a déclaré dans un avis sur son site Internet. Les GDR Londres inscrite a coulé 54 pour cent en deux sessions après que les Etats-Unis le 6 avril imposé de nouvelles sanctions sur des entités russes y compris Magnat fr + et de l’aluminium Oleg Deripaska. Fr + détient une participation dans producteur russe d’aluminium Rusal, une cible majeure des sanctions. FICHIER PHOTO : Oleg Deripaska, alors président du groupe En +, participe à une cérémonie avec le gouvernement de la région de Krasnoïarsk à Moscou, 12 décembre 2017. /Sergei Karpukhin/fichier Photo données montrent En + GDR dernière échangé le 9 avril. Selon une source, détenteurs des GDR n’ont pas pu vendre parce que la chambre de compensation désigné Euroclear n’est pas régler les métiers. Dans ses résultats annuels le 30 avril, En + dit Deripaska 66,08 % de la société par l’intermédiaire de deux sociétés de portefeuille au 31 déc. En +, a déclaré dans un communiqué vendredi que Deripaska avait accepté en principe de réduire sa participation dans fr + à moins de 50 pour cent. Rapports de Pratima Desai et Helen Reid ; montage par Alison Williams et Jason Neely