Suisse enquête sur deux responsables de PetroSaudi en 1MDB enquête

ZURICH () – procureurs suisses a déclaré mardi qu’ils enquêtaient sur deux fonctionnaires du groupe de l’énergie saoudienne PetroSaudi dans le cadre d’une enquête plus large sur le vol présumé d’actifs des fonds de l’État 1MDB de la Malaisie. 1MDB est au centre des sondes au blanchiment d’argent au moins six pays, dont la Suisse, les États-Unis et Singapour. Un total de $ 4,5 milliards a été détourné par les hauts responsables du fonds et de leurs associés, selon la poursuite civile déposée par le ministère de la Justice des États-Unis. Bureau du Procureur général de la Suisse a dit, il a lancé des enquêtes criminelles contre deux fonctionnaires de la PetroSaudi en novembre 2017 « sur les soupçons de mauvaise gestion criminelle, la fraude, la corruption d’agents publics étrangers, a aggravé le blanchiment d’argent et inconduite dans la fonction publique ». « L’un des deux suspects est également soupçonné de falsification de document », elle a ajouté sans identifier un suspect. Il dit qu’il avait gardé les enquêtes sous le boisseau pour ne pas compromettre l’enquête. PetroSaudi, qui a duré une énergie joint-venture avec 1MDB de 2009 à 2012, n’était pas immédiatement disponible pour commenter. Le Financial Times, qui pour la première fois sur les enquêtes, a cité la compagnie comme disant qu’il était « au courant d’une enquête en cours par les autorités suisses liées à 1MDB », mais n’était pas le sujet de la sonde. La compagnie a déclaré au Financial Times qu’il a rejeté les affirmations qu’elle ou l’un de ses fonctionnaires ont été impliqué dans le détournement de fonds de 1MDB et devrait coopérer pleinement avec les autorités. La nouvelle annonce a jeté le feu des projecteurs sur le cas lors de la génération jusqu’à élections malaisiennes le 9 mai. Premier ministre malaisien Najib Razak, qui a mis en place les 1Malaysia Development Berhad (1MDB) en 2009 et a été président de son Conseil consultatif, cherche une réélection. Il et le fonds ont nié toute malversation. Les procureurs suisses étudient également une plainte pénale déposée contre deux anciens collègues et un complice présumé de Xavier Justo, ancien directeur du PetroSaudi International Ltd et un personnage clé dans l’affaire 1MDB. Justo a dit qu’il cherchait à effacer son nom après être emprisonné en Thaïlande pour son ancien employeur un chantage sur ses liens avec scandale-hit 1MDB. C’était cette Justo coulé après avoir quitté PetroSaudi en 2011 qui a déclenché les enquêtes internationales sur vol présumé d’actifs de 1MDB les documents. Reporting par Michael Shields ; Édité par Andrew cieux