France vise les poches profondes des fonds d’investissement émirati

PARIS () – premier ministre Edouard Philippe ressemblera à poches profondes les fonds souverains dans les Émirats Arabes Unis à des investissements supplémentaires en France lorsqu’il porte sa hauteur « France is back » à Abu Dhabi et Dubaï ce week-end, a déclaré une source gouvernementale. Parmi les investisseurs que Philippe rencontrera sont les chefs de l’Abu Dhabi Investment Authority (ADIA) et Mubadala Investment Company, a dit l’officiel. Sous le Président Emmanuel Macron, un ancien banquier d’investissement, le gouvernement a coupé l’impôt sur les sociétés et a approuvé le nouveau prélèvement forfaitaire sur les plus-values, ainsi que des règlements du travail accélération pour stimuler la croissance et de restaurer l’image de la France auprès des investisseurs. « L’objectif est de remporter des investissements qui apportent des avantages à l’économie, qui créent la croissance et l’emploi, » a dit la source à la Primature, connu comme Matignon,. La source dit investissements de ADIA ont été « très concentrée dans l’immobilier », ajoutant : « Nous serions très ouverts aux investissements de ces fonds et autres, qui sont un peu plus productifs. » Lorsque Macron s’est rendu à Abou Dhabi en novembre, véhicules d’investissement soutenus par l’État Mubadala et Français CDC Capital International et Bpifrance ont signé un accord d’investir jusqu’à 1 milliard d’euros ($ 1,23 milliards) dans l’économie Français. L’affaire n’a pas donné une échelle de temps. La première partie du plan consiste à augmenter la taille et la portée d’un partenariat existant de co-investissement, connu comme la FEF, qui a été lancé en 2014 par Mubadala et CDC International Capital, une filiale d’appartenant à l’État Français Caisse des que dépôts groupe visant à investir aux côtés des fonds souverains. La deuxième partie de l’accord, dédié à la technologie et l’innovation en France, impliquera Bpifrance, co-détenue par la Caisse des Dépôts et le gouvernement Français et Mubadala investir jusqu’à 500 millions d’euros dans des start-up et des entreprises de technologie plus matures Grâce à deux investissements directs et fonds de capital de risque. Philippe rencontrera les investisseurs à Abu Dhabi le samedi avant d’assister au Sommet mondial de gouvernement à Dubaï le lendemain. ($1 = 0,8157 euros) Reporting par Marine Pennetier ; Écrit par Richard Lough ; Montage par Toby ChopraOur normes : le Thomson Trust principes.