BCE s’amenuisant d’actif n’achetant pas une « question existentielle » : Villeroy

DUBLIN, le 2 Feb () – la Banque centrale européenne est la normalisation politique et si elle termine bien achète en septembre ou descend progressivement n’est pas une question existentielle, chef de la Banque centrale Français Francois Villeroy de Galhau, a déclaré vendredi. « On ne devrait pas se concentrer trop sur l’instrument unique d’achats d’actifs nets mensuels : si nous y mettre un terme en septembre ou à leur cône un peu plus petit à petit n’est pas une question existentielle profonde, » Villeroy dit à Dublin. » On s’appuiera plus sur l’emballage de toute politique, y compris le stock considérable d’actifs acquis, les réinvestissements liés à la prochaines et l’orientation vers l’avant sur les taux d’intérêt, » a ajouté Villeroy, qui siège sur le Conseil des gouverneurs de la BCE. Cette normalisation suivra une séquence prévisible avec la BCE aussi garder un oeil sur l’évolution des taux de change, avec la récente faiblesse du dollar considéré comme une source d’incertitude, a-t-il ajouté. Bond euro 2,55 billions ($ 3,17 billions) de la BCE achat programme destiné à relancer l’inflation, est due à expirer à la fin de septembre, et les marchés financiers font le pari que les achats finira quelque temps au quatrième trimestre après une brève conicité. ($1 = 0,8035 euros) (Rapports de Padraic Halpin ; Écrit par Balazs Koranyi ; Édité par Peter Graff) nos Standards : le Thomson Trust principes.