France pour financer les exportations vers l’Iran de se soustraire aux sanctions américaines

PARIS () – France prendra son départ offrant des prêts libellés en euros aux Iraniens acheteurs de ses marchandises plus tard cette année, pour aider le commerce s’épanouir en dehors de la portée des sanctions américaines, la Banque de placement appartenant à des chef d’Etat Bpifrance dit. France a été consultant pour stimuler le commerce avec l’Iran depuis Paris, Washington et autres puissances mondiales ont convenu en 2015 à soulever de nombreuses sanctions contre l’Iran en échange de contrôles sur son programme nucléaire. Mais le Président américain Donald Trump a menacé de retirer de l’accord et Washington a maintenu des restrictions financières, laissant les banques privées – même ceux basés hors des États-Unis – Méfiez-vous des offres de financement. Le plan consiste à offrir des crédits à l’exportation dédié, libellées en euros aux acheteurs iraniens de biens Français et services et ainsi évitent la portée extraterritoriale de la législation américaine. « Nous avons mis beaucoup de préparation en cela en 2017 et nous continuons de travailler, chaque jour, sur les conditions de notre entrée en Iran, » a déclaré chef de la direction de Bpifrance Nicolas Dufourcq mercredi, se référant à ces prêts spécifiques. « C’est un écoulement complètement séparé (d’argent) », a-t-il ajouté. « Il n’y a aucune (US) dollar dans ce schéma… personne ne détenant un passeport américain. » Il y a un gazoduc d’environ 1,5 milliards d’euros en contrats potentiels des opérateurs Français intéressés, Dufourcq dit législateurs plus tôt le mercredi. Crédits à l’exportation de Bpifrance pourraient être offerts en mai ou en juin, a-t-il ajouté. Les banques Français étaient particulièrement découragés par un US $ 9 milliards bien sur BNP Paribas en 2014 pour violer les sanctions financières américaines – même si qui a été imposée avant l’accord nucléaire. Aérospatiale européenne Qu’airbus géant s’est plaint la méfiance des banques, qui a également jeté une ombre sur offres liés à rivaliser avec Boeing. Crédits à l’exportation totale de Bprifrance est passée à 186 millions d’euros ($ 231 millions) en 2017 de 30 millions d’euros un an plus tôt. Il prévoit d’augmenter ce montant à 400 millions d’euros en 2018. La Banque, qui est la force motrice derrière l’essor actuel du financement pour les start-ups Français, a également atteint un record 255 millions d’euros en financement de capital-risque en 2017, jusqu’à 33 % par rapport à l’année précédente. Reporting par Mathieu Rosemain, Matthieu Protard et Gwenaelle Barzic ; Édité par Andrew HeavensOur normes : le Thomson Trust principes.