Toshiba conclut la vente de Westinghouse réclamations, reconstitue des finances

TOKYO () – Toshiba Corp (6502.T), a déclaré mardi qu’il a finalisé la vente de ses créances sur faillite unité nucléaire américain Westinghouse Electric Co LLC, un geste qui permet le conglomérat japonais reconstituer son capital de base appauvri et restent cotées. La vente de $ 2,16 milliards, pour un groupe de hedge funds, dirigé par le groupe Baupost, viendra aussi avec avantages fiscaux et améliore le bilan de Toshiba en environ 410 milliards yens ($ 3,7 milliards). Passif à Westinghouse plongé Toshiba dans la crise l’an dernier, et la firme japonaise aux abois mis en son entreprise de puce mémoire précieux – le deuxième plus grand producteur mondial de puces mémoire NAND – $ 18 milliards. Toshiba prévoit aussi de transférer sa participation dans Westinghouse à des partenaires commerciaux du Canada Brookfield (BBU_u.TO) pour 1 $ le 31 mars. Les deux offres aidera à se frayer un chemin pour Westinghouse à émerger de la faillite. La vente des revendications et une émission d’actions nouvelles d’une valeur de 600 milliards d’yens aux fonds de l’étrangers ont contribué à Toshiba éviter de tomber dans une valeur nette négative pour une deuxième année consécutive, ce qui lui permet de demeurer une société cotée. Les fonds ont signifiait aussi qu’il est confronté à une pression moindre pour compléter la vente de l’unité de puce à un consortium dirigé par la société américaine de capital-investissement Bain Capital et certains actionnaires poussent Toshiba à reconsidérer. Cependant, Toshiba, s’accroche avec ses efforts pour réaliser la vente de l’unité de puce à la fin du mois de mars, disant : il faut encore renforcer l’assise financière. ($1 = 110,9300 yens) Reporting par Makiko Yamazaki ; Montage par Edwina GibbsOur normes : le Thomson Trust principes.