Les épargnants japonais sortir du Fonds de l’ours comme pic de 26 ans Nikkei hits

TOKYO () – les épargnants japonais tirent sur un fonds de marché ours populaire comme un rassemblement à l’indice de référence Nikkei aux sommets de 26 ans invite de nombreux acteurs du marché d’abandonner leurs stratégies de contrarian. Le Fonds vise à payer les investisseurs deux fois l’inverse du rendement quotidien de l’indice de référence Nikkei, en faisant des positions courtes dans l’avenir de Nikkei. Donc si le Nikkei chute de 1 pour cent, l’inverse de l’ETF s’élève à 2 % et si le Nikkei s’élève à 2 pour cent, l’inverse de l’ETF tombe à 4 pour cent. La valeur liquidative de prochain fonds Nikkei 225 Double Inverse Index ETF du Nomura, est passée près de 24 % à 150,1 milliards d’yens ($ 1,37 milliards) la semaine dernière un sommet record de 196,3 milliards d’yens mis le 31 octobre. Cette baisse a été un changement majeur du modèle jusqu’à la fin de l’année dernière. Chaque fois que le Nikkei avait augmenté, investisseurs avaient augmenté l’achat à l’inverse de l’ETF, dont la valeur s’élève quand le Nikkei tombe. Le Fonds de l’ours était très populaire auprès des spéculateurs japonais individuels. Cette tendance semble avoir changé le 9 novembre, lorsque les investisseurs étrangers versés d’argent pour acheter des stocks japonais sur l’arrière des forts gains hors entreprises Inc. au Japon, poussant la moyenne Nikkei au-dessus de 23 000 pour la première fois depuis 1992. « Les investisseurs de détail qui avaient acheté l’inverse double ETF depuis septembre a fait beaucoup de pertes en novembre, lorsque les stocks ont augmenté encore plus haut, » a déclaré Tomoichiro Kubota, analyste de marché senior chez Matsui Securities. Depuis lors, ils sont devenus très prudents au sujet de prendre des positions courtes, Kubota a déclaré, notant que la marge de vente d’actions individuelles, une autre façon de parier sur une baisse des cours boursiers, n’a pas augmenté, soit. Selon les données compilées par la société de la bourse de Tokyo, la marge exceptionnelle vendre position pour la bourses de Tokyo et Nagoya au total a chuté à 978,1 milliards d’yens en date du 12 janvier, comparativement à environ 1,1 billions yens, atteint à la fin octobre. Mais le swing de contrarian Paris n’est pas nécessairement traduite par une augmentation des positions haussières sur le Nikkei par les investisseurs japonais. La version de bull de levier FNB de Nomura, prochain fonds Nikkei 225 Leveraged Index, a vu sa valeur liquidative chute de 2,7 % cette année malgré la hausse de l’indice Nikkei. L’ETF est conçue pour donner aux investisseurs deux fois le retour du quotidien se déplace dans la moyenne de Nikkei et est de loin l’ETF plus négociée à la bourse de Tokyo. Matsui Securities Kubota dit investisseurs ont eu du mal à trouver une bonne chance de l’acheter parce que le marché est soutenu par l’ETF de la Banque centrale d’achat, offrant des possibilités limitées pour chiner. Reporting par Yoshiyuki Osada ; Écrit par Ayai Tomisawa ; Montage par Hideyuki Sano et Sam HolmesOur normes : le Thomson Trust principes.