France fait une nouvelle Poussée pour tenter des banquiers de Paris post-Brexit

PARIS, 22 Jan () – premier ministre français lundi a renouvelé un coup de pouce pour tenter les banquiers à Paris après que la Grande-Bretagne quitte l’Union européenne en s’engageant à exonérer temporairement expatriés de payer dans les régimes de pension publics et mise à la disposition des places supplémentaires dans les écoles bilingues. France a déjà annoncé des mesures pour réduire les coûts du travail pour rendre Paris plus attrayant pour le secteur bancaire secteur post-Brexit suite à l’élection du Président Emmanuel Macron, qui a fait des règles du travail plus flexible et coupe impôt sur la fortune. Maintenant EU expatriés en France pourront se retirer les cotisations obligatoires au régime de pensions d’État qui composent environ 2,3 % du salaire brut de l’employé. Premier ministre Edouard Philippe dit investisseurs qu’il y aurait 1 000 places disponibles dans les écoles de la région parisienne multilingue en septembre prochain, alors que trois nouvelle lycées multilingues serait créées d’ici 2021. France serait également prêt à gérer les litiges sur les contrats financiers régis par la loi britannique en mars avec de nouvelles sections internationales dans le Tribunal de commerce de Paris et le Paris Cour d’appel, Paris Europlace lobby financier a déclaré dans un communiqué. « Le centre financier de Paris a maintenant forte dynamique pour accueillir les entreprises et les investisseurs internationaux et renforcer sa position de leader en Europe post-Brexit », Gérard Mestrallet, le chef du lobby financier Paris Europlace a déclaré dans un communiqué. L’annonce a été faite lors d’un sommet très médiatisé lundi de globales CEOs – y compris Lloyd Blankfein de Goldman Sachs et Jamie Dimon’s JP Morgan – à Versailles, où le premier ministre a expliqué les réformes Français, en anglais, au cours du déjeuner. Macron est censé rejoindre les PDG de plus de 140 dans la soirée, après avoir dévoilé un investissement de 300 millions d’euros par le constructeur automobile japonais Toyota dans le nord de la France. (Déclaration par Jean-Baptiste Vey et Maya Nikolaeva ; édité par Richard Balmforth) Nos Standards : le Thomson Trust principes.