Sonde d’antitrust ouvre de mise à jour 1-Italy dans Apple, plaintes téléphone Samsung

ROME (en) – organisme antitrust de l’Italie a déclaré jeudi qu’il avait ouvert une sonde sur des allégations que Apple Inc et Samsung Electronics Co Ltd utilisé des mises à jour logicielles pour ralentir leurs téléphones portables et de pousser les clients dans l’achat de nouveaux appareils. Le chien de garde, dans un communiqué que les deux sociétés avaient dit pas les clients que les mises à jour pourraient avoir un impact négatif sur les performances de leurs téléphones. Il dit que les entreprises américaines et sud-coréennes pourraient avoir violé quatre articles distincts du code national consumers’. Si reconnus coupables, les deux compagnies risquent d’amendes de plusieurs millions d’euros. Apple et Samsung sont soupçonnés d’avoir orchestré « une politique commerciale générale en profitant de l’absence de certains composants pour réduire les temps de la performance de leurs produits et inciter les consommateurs à acheter de nouvelles versions », dit le chien de garde. Il n’y avait aucun commentaire immédiat de ces sociétés. DOSSIER PHOTO : Le logo de Samsung Electronics est visible dans ses bureaux à Séoul, en Corée du Sud, 25 août 2017. / PhotoApple Kim Hong-Ji/File a reconnu le mois dernier que le logiciel de l’iPhone a eu pour effet de ralentir certains téléphones avec des problèmes de batterie, mais a nié qu’il ait jamais fait quoi que ce soit intentionnellement de raccourcir la durée de vie d’un produit. L’entreprise a présenté ses excuses pour ses actions et coupe batterie les coûts de remplacement. Il a également déclaré que cela modifierait son logiciel pour afficher les utilisateurs si leurs batteries de téléphone fonctionnaient bien. Mises à jour de Samsung pour ses téléphones n’ont pas déjà été interrogés. Les poursuites ont été déposées contre Apple en Californie, New York et Illinois alléguant les utilisateurs de l’entreprise victime d’une fraude en ralentissant les appareils sans avertissement. La compagnie fait également face à une plainte en justice en France, où ce que l’on appelle « obsolescence planifiée » est contraire à la Loi. Reporting par Crispian Balmer ; Édité par Richard BalmforthOur normes : le Thomson Trust principes.