Reignites 7-GE de mise à jour parler d’éclatement après bln $11 d’assurance, impôt hit

(NEW YORK) – General Electric Co (GE. N) indiqué que c’est regardant de près se briser mardi comme le conglomérat a annoncé plus de $ 11 milliards en frais de son portefeuille d’assurance de soins à long terme et de nouvelles lois fiscales d’US. Directeur général John Flannery a déjà soulevé l’idée de vendre des morceaux de la plus grande entreprise industrielle américaine, mais il est allé un peu plus loin mardi, disant GE est « regardant agressivement » spin-off ou d’autres façons de maximiser la valeur du pouvoir de GE aviation et unités de soins de santé. « J’ai serait le classer comme un examen des options et c’est (le) genre de chose qui peut entraîner de nombreuses permutations différentes, y compris séparément échangé actifs vraiment dans l’une de nos unités, si c’est ce qui fait sens, » a-t-il déclaré en réponse à un analyste question sur une conférence téléphonique, sans donner aucun détail. Flannery est déjà éliminer des milliers d’emplois et coupe $ 3,5 milliards en coûts comme il tente de résoudre les problèmes, qu’il a hérité quand il est devenu directeur général le 1er août, y compris la baisse des ventes de turbines de puissance, une accumulation des stocks et des marges de profit en déclin dans certaines entreprises. Son effort de redressement est encore susceptible de prendre un an ou plus pour jouer. Certains analystes de Wall Street a vu les remarques de mardi comme un signe que GE peut déjà avoir compris estimation, de calendrier ou d’obligations de publicité pour un spin-off. Deane Dray, analyste chez RBC Capital Markets, « Il s’est vraiment explicit », dit des remarques de Flannery. « Il nomma toutes les unités et dit que nous allons étudier les structures qui permettent une sortie de l’entreprise publique. Si vous cherchez le scénario de la débâcle, il est encore frémissante sur un brûleur avant. » D’autres ont vu plus de haies. « Une rupture de GE à grande échelle peut être dans les cartes », il aurait impôt, corporatif et incidences sur les coûts, la recherche a déclaré Jeff Sprague, analyste chez les partenaires de recherche verticale. « Nous pensons que ces commentaires soulignent plus vers la scission éventuelle de (unité de Baker Hughes de GE) et les actions comme une IPO potentiel d’une partie de GECAS, » avion de GE finance unité, Sprague a dit dans une note de recherche. GE a dit qu’il fournira une autre mise à jour sur l’examen au printemps. Une décision pourrait venir alors, CNBC a rapporté, citant des sources proches de GE, ajoutant qu’une rupture a été « probablement ». Frais de $ 11 milliards pour le quatrième trimestre de GE comprend $ 6,2 milliards après impôts pour la réévaluation des actifs d’assurance, $ 3,4 milliards pour les changements fiscaux US et $ 1,8 milliards pour la déficience de l’énergie financement à GE Capital. Les frais d’assurances a été double ce que GE a mis en garde l’an dernier. Profit de 2017 les frais moyens de GE, de signaler la semaine prochaine, aura lieu à l’extrémité inférieure de sa prévision d’une part de $1,05 à 1,10 $, GE a dit. Diaporama (2 Images) actions GE terminant en baisse de 2,9 % à 18,21 $. À ce niveau, la société a une valeur marchande d’environ $ 156 milliards. Assurance-repenser les frais d’assurances sont le dernier signe de problèmes avec la modélisation et le financement des soins infirmiers à domicile et autres soins de longue durée aux Etats-Unis. GE a dit un examen avec les actuaires et les comptables qui s’est terminée fin de semaine dernière a montré que son portefeuille de 300 000 politiques nécessaires $ 15 milliards plus en extérieur se réserve de couverture gains potentiels, ou environ $ 50 000 par politique. GE Capital mettra de côté $ 3 milliards en numéraire dans l’actuel quartier et $ 2 milliards à des augmentations annuelles à travers 2024 pour couvrir ces coûts potentiels. GE a dit le Kansas Insurance Department – le régulateur primaire de North American Life & santé, portefeuille d’assurance de GE Capital – avait approuvé le plan de paiements de réserve. La mise en jachère de $ 15 milliards met en évidence les assureurs de soins à long terme des difficultés et réassureurs font face dans leur lutte pour faire bon les politiques datant des décennies qui a sous-estimé les coûts prévus de soins de santé et de longévité. Politiques de GE proviennent d’entreprises, il a surtout acquis dans les années 1990 et vendu ces dix dernières années. GE a dit qu’il n’a pas écrit de telles politiques depuis 2006. Le coût des soins infirmiers à domicile ou les soins aux personnes âgées à domicile tend à ne pas être couverts par l’assurance-maladie, le programme d’assurance du gouvernement américain et peut s’avérer extrêmement coûteux de leur poche. Flannery a déclaré en novembre que GE serait Paré de ses opérations au pouvoir, de soins de santé et d’aviation et sortir au moins $ 20 milliards dans les opérations comme il tente de consolider son rendement financier. Il a également dit plus grands changements ont été envisagées, mais était vagues. GE a été le pire interprète dans le Dow Jones Industrial Average en 2017, et il a déjà réduit son dividende annuel prévu pour 2018 dans la moitié, seulement la troisième coupe en 126 ans d’histoire de la société. Même après le déclin du stock, il se négocie à seulement une légère remise à pairs industriels, négocie à revenus cette année environ 18 fois. Autres rapports par Ankit Ajmera à Bengaluru ; Montage par Saumyadeb Chakrabarty et Nick ZieminskiOur normes : le Thomson Trust principes.