Mise à jour 2-Saudi Arabia dépôts $2 bln en banque centrale au Yémen pour soutenir la monnaie

Riyad () – Salman roi de l’Arabie saoudite a ordonné à un dépôt de $ 2 milliards à payer à la Banque centrale du Yémen mercredi pour consolider la faible monnaie yéménite, le gouvernement saoudien a dit. Le déménagement a été fait un jour après que le premier ministre yéménite a publié un plaidoyer public des fonds soutenir le rial et aider à conjurer la faim dans le pays déchiré par la guerre. « Il ne s’agit pas d’un prêt, c’est un dépôt et le gouvernement yéménite légitime n’aura pas à le rembourser, », a déclaré une source proche du gouvernement saoudien. Au Yémen a été divisé par près de trois ans de guerre civile entre le gouvernement internationalement reconnu, soutenu par Riyad, basé dans le sud et le mouvement de Houthi aligné à l’Iran, qui contrôle le Nord, y compris la capitale Sanaa. Sa monnaie, le rial, a perdu plus de la moitié de sa valeur face au dollar américain et la flambée des prix ont mis quelques produits de base hors de portée pour de nombreux yéménites. Les travailleurs humanitaires sur le terrain a dit Qu’on attend le rial à rebondir grâce à l’injection de liquidités saoudien. « C’est une démarche stratégique de dommages supplémentaires au nord, » a déclaré un travailleur humanitaire. Il reste à été vu si les fonctionnaires dans le Sud sera versées, qui augmenterait l’écart avec le Nord, a-t-il dit. Banque centrale du Yémen basé dans la ville de sud du port d’Aden, a eu du mal à payer les salaires du secteur public dont dépendent de nombreux yéménites au milieu de la diminution des réserves de devises étrangères. Le conflit a déclenché une crise humanitaire et économique sur le pays pauvre. Une épidémie de choléra meurtrière a éclaté l’an dernier, et l’Organisation des Nations Unies a déclaré qu’Yémen pourrait faire face à un des famines plus meurtriers des temps modernes. « Sauver les moyens rial sauver yéménites de faim inévitable, » premier ministre Ahmed bin Daghr a déclaré mercredi. Reporting par Sarah Dagher à Riyad ; Reportage additionnel par Stephanie Nebehay à Genève ; Écrit par Noah Browning ; Édité par Andrew Torchia et Angus MacSwanOur normes : le Thomson Trust principes.