Mise à jour 1-Canada crée le chien de garde pour superviser la conduite des entreprises à l’étranger

(Ajoute des détails sur les pouvoirs de surveillance, réaction) Par Nicole Mordant Jan 17 () – Canada a déclaré mercredi qu’il va créer un chien de garde indépendante pour surveiller et enquêter sur les allégations de violations des droits de l’homme par ses sociétés opérant à l’étranger, qualifiant la première initiative du genre dans le monde. Le corps, qui s’adressera au départ de la minière, pétrole et gaz et secteurs du vêtement, aura également le pouvoir de recommander des sanctions contre les transgresseurs, y compris le retrait du soutien financier d’exportation et développement Canada, le ministre du commerce international François-Philippe Champagne dit. Ses opérations de surveillance devrait être élargi à d’autres industries dans l’année, dit-il. Syndicats, défenseurs et l’industrie s’est félicité de la création de l’office, être nommé le protecteur du citoyen canadien pour l’entreprise responsable, disant : il favoriserait l’exploitation plus sûre et que le corps avait plus de « dents » une versionprécédente créés par l’ancien conservateur gouvernement. « Nous attendons maintenant que les sociétés canadiennes opérant à l’étranger seront exploitée à des normes éthiques élevées et s’ils ne vous y être les conséquences, » John McKay, un politicien du Parti libéral, a préconisé un médiateur pour une dizaine d’années. Les secteurs minier, pétrolier et gazier du Canada attendait Ottawa pour annoncer un médiateur afin de garder un œil sur leur entreprise offshore, un déplacement exigé par l’environnementales et des droits humains des groupes et promis par le Parti libéral du premier ministre Justin Trudeau. Des groupes non gouvernementaux ont longtemps appelé pour une meilleure surveillance des sociétés minières canadiennes à l’étranger suite à un certain nombre d’incidents environnementaux et les accusations de violations des droits de l’homme, y compris celle du travail forcé au mineur canadien Nevsun Resources Ltd le mien en Érythrée. Nevsun a nié les allégations. Mandat de l’organisme de surveillance sera d’aider à résoudre des litiges ou des conflits entre les collectivités et les entreprises canadiennes. Il pourra étudier indépendamment, rapport, de recommander le recours et surveiller sa mise en œuvre. Il peut faire référence à aucun élément de preuve d’inconduite criminelle possible à la police. Prédécesseur de Trudeau, du parti conservateur Stephen Harper, a établi un conseiller de responsabilité sociale corporative en 2009, mais les critiques ont dit qu’elle est édentée que le Bureau se concentre principalement sur la facilitation du dialogue entre les entreprises et les collectivités touchées. « Il a été un long chemin, mais nous sommes encouragés de voir enfin des progrès, » porte-parole de MiningWatch Canada Catherine Coumans a déclaré dans un communiqué. (Déclaration de Nicole Mordant à Vancouver ; Montage par Susan Thomas et Lisa Shumaker) nos Standards : le Thomson Trust principes.