ADB, soutenu par la Chine AIIB à cofinancer des projets de plus cette année

Manille, Jan 12 () – la Banque asiatique de développement (Bad) se penche pour cofinancer des projets plus cette année avec l’Asie Infrastructure Investment Bank (AIIB), la Banque asiatique de développement, a déclaré vendredi. La Bad et la Banque de développement soutenus par la Chine ont une « très grande réserve » de projets qu’ils pourraient financer ensemble, qui comprend les routes, énergie propre, en plus d’entreprises du secteur privé, a déclaré ADB Président Takehiko Nakao. Il n’a pas donné à n’importe quel personnage. Nakao dit la grande nécessité de financement des infrastructures en Asie la Bad et l’AIIB pourraient coopérer et se complètent mutuellement, au lieu de considérer l’autre comme des rivaux. « Nous avons pris part bien », Nakao a déclaré à des journalistes étrangers vendredi, ajoutant ADB et AIIB ont eu « des discussions sérieuses sur la façon d’améliorer les choses. » Fonctionnaires de la Banque asiatique de développement devraient se rendre à Pékin pour rencontrer ses homologues à l’AIIB, dit Nakao. ADB n’a pas encore fixé une date pour la réunion. Fonctionnaires de la Banque asiatique de développement ont longtemps dissipé l’opinion que le Japon et la Chine sont en compétition pour l’influence par le biais de financement du développement. Le prêteur basé à Manille et AIIB ont jusqu’à présent ont cofinancé quatre projets d’infrastructure au Pakistan, Bangladesh, Géorgie et Inde, avec le total des prêts s’élevant à plus de $ 700 millions. La Bad a été créée comme une initiative japonaise en 1966 à offrir l’aide publique au développement en Asie. Tous les chefs de la Banque asiatique de développement jusqu’à présent ont été japonais, y compris Nakao. AIIB basé à Pékin, formé en janvier 2016, est considéré par certains comme un challenger à la Banque mondiale dominée par l’Occident et la Bad, qui est financée principalement par le Japon et les États-Unis. Il vise à financer des infrastructures dans la région Asie-Pacifique. (Rapport des Karen Lema ; Montage par khady Warrier) nos Standards : le Thomson Trust principes.