Organisme canadien de réglementation des signaux plus rapide adoption des règles de Bâle

* Régulateur de mise en œuvre de Bâle 3, dit inutilement long * régulateur veut plus courte période de transition au Canada * nouvelles règles provisoires bring banques plus près aux nouvelles exigences de Matt Scuffham et Fergal Smith TORONTO, Jan 10 () – banques canadiennes pourraient adopter de nouveaux global règles de capital plus rapidement que les concurrents internationaux, l’un des principaux organismes de réglementation financière du pays a déclaré mercredi, avec mesures d’introduire plus tard cette année, en les rapprochant de nouvelles exigences. Le Bureau du surintendant des Institutions financières (BSIF) a déclaré mardi il remplacerait la parole sortie capital actuel utilisée par les banques du Canada avec le plancher de Bâle 2 plus sensible au risque, calibré à 75 pour cent, un changement conçu comme une étape intermédiaire avant que les nouvelles règles de Bâle 3 mondiales seront mis en oeuvre sur une période de cinq ans à partir de 2022. Le régulateur est en consultation avec les banques sur la mise en œuvre de Bâle 3 mais le surintendant adjoint de Carolyn Rogers a dit qu’un délai de 10 ans pour la mise en œuvre a été inutilement long et que Canada pourrait introduire de nouvelles règles plus rapidement. « Nous avons déménagé plus rapidement sur la première série de règles de capital de Bâle 3 et il a bien servi le marché canadien et les banques canadiennes », Rogers a déclaré aux journalistes mercredi lors d’une interview dans son bureau de Toronto. « Vous pouvez vous attendre que nous allons passer plus vite sur le tour final aussi bien. » Régulateurs globaux a adopté en décembre à une limite sur combien les banques pourraient utiliser leurs propres modèles pour calculer comment leurs prêts est risqué. Ils ont l’intention de mettre en oeuvre un plancher de 72,5 % en 2027, ce qui signifie que les banques peuvent varier seulement d’un modèle standard de pas plus de 27,5 pour cent. Selon les propositions, le plancher commencerait à 50 % en 2022. La mise en œuvre de Bâle 3 au Canada est soumis à une consultation publique due à être lancé au printemps par le BSIF. Avance de la consultation, Rogers a déclaré Canada puisse commencer le processus de mise en œuvre avant 2022 et achever avant 2027. « Nous sommes de fervents partisans de la valeur des normes internationales au Canada, mais nous avons négligé aussi jamais s’écarter de ces normes où il fait sens dans notre marché intérieur, » elle a dit dans un discours prononcé mardi à la Conférence de PDG de la Banque canadienne de 2018 dans Toronto. Nouvelles règles provisoires du Canada seront mis avant la directive globale. Rogers a déclaré une transition vers les nouvelles règles débutera le prochain trimestre et terminer au quatrième trimestre de 2018. Chacun plus cinq banques canadiennes – Banque royale du Canada, Toronto-Dominion Bank, Bank of Nova Scotia, Banque de Montréal et la Banque canadienne impériale de Commerce – seront affectés par les changements. (Montage par Sandra Maler et Bill Rigby) Nos Standards : le Thomson Trust principes.