Mise à jour 3-Banque royale du patron du Canada voit le plus de chance que l’ALENA peut être mis au rebut

* RBC CEO dit Banque dépenses C$ 3 milliards par an sur la technologie * C$ 3,1 milliards consacrés à la technologie en 2017, PDG de la Banque Scotia dit * CIBC CEO dit Banque poursuit possible introduction en bourse de FirstCaribbean (Banque Scotia ajoute commentaire sur tech dépenses, paragraphe 10) par Matt Scuffham TORONTO, (9 janvier )-Banque royale du Canada Directeur général Dave McKay a déclaré mardi qu’il croit il y a maintenant plus de chances que l’accord de libre-échange nord-américain pourrait être mis au rebut. « Je pense que les probabilités augmentent que vous aurez une sorte de dynamique où il y a une annonce d’une mise au rebut de l’ALENA », dit-il lors d’une conférence organisée par RBC à Toronto. Banquiers canadiens sont préoccupés par l’état d’avancement des pourparlers de retravailler l’accord de commerce et comment renégociations susceptible d’entraver la capacité des clients à faire des affaires avec des clients aux États-Unis et au Mexique. McKay a dit qu’il est convenu avec les autres chefs d’entreprise et le gouvernement du Canada qu’aucun accord ne serait préférable à un mauvais accord. « Nous ne voulons être coincé à long terme avec un contrat qui fait mal à notre économie, » il a dit à la Conférence de CEO de la Banque canadienne de 2018. Les patrons des sept plus grandes banques du Canada parlaient tous à la manifestation qui couvre des thèmes tels que la technologie et des marchés du logement du Canada ainsi que les plans d’expansion internationale des banques et l’impact potentiel des négociations commerciales. McKay a également dit que RBC, la plus grande banque du Canada de valeur marchande, dépense maintenant C$ 3 milliards par an en développant de nouvelles technologies. La Banque est l’un des plus gros investisseurs canadiens technologiques comme l’intelligence artificielle et blockchain et a augmenté la proportion de sa technologie de dépenses sur l’innovation par rapport à l’entretien des systèmes existants. Plus petit rival Canadian Imperial Bank of Commerce Directeur général Victor Dodig a dit que la Banque dépensait environ C$ 1 milliard par an sur la technologie, répartie à peu près 50/50 entre les nouvelles technologies et systèmes existants. Bharat Masrani, chef de la direction du groupe de la Banque TD, deuxième plus grande banque du Canada a refusé de dire combien sa banque dépensés annuellement pour la technologie. TD a dit, le mardi, qu’il avait acheté la couche 6, une firme torontoise l’intelligence artificielle, pour un montant non révélé. Brian Porter, chef de la direction de la Banque de la Nouvelle-Écosse, a déclaré les troisième plus grand prêteur du Canada passé C$ 3,1 milliards sur la technologie de l’année dernière. Dodig a également dit que CIBC continue d’examiner une liste de bourse possible de son activité de FirstCaribbean à New York. signalé le mois dernier que la Banque envisageait le déménagement. « Dans un marché comme New York, nous avons vu des exemples d’autres franchises qui ont énuméré là au profit des actionnaires et au profit des institutions financières et c’est précisément pourquoi nous allons poursuivre ce, » dit-il. (Déclaration par Matt Scuffham ; Montage par David Gregorio) nos Standards : le Thomson Trust principes.