MIDEAST STOCKS-Golfe sous-performe en 2017, a raison de s’attendre à mieux 2018

* Géopolitique, affaissement de la croissance économique ont pesé sur les bourses du Golfe * indice saoudien a grimpé juste 0,2 pct année, Dubaï a chuté 4.6 pct * évaluations, plues d’état des dépenses devraient aider les marchés en 2018 * émission des actions National Commercial Bank les surtensions de la Saudi sur bonus * Dar Al Arkan tire après nouvelles d’IPO de l’unité plan By Andrew Torchia DUBAI, Dec 31 () – bourses du Moyen-Orient loin a sous-performé le reste du monde en 2017, mais comme l’année terminé, roué de coups-bas valorisations des actions et des plans pour l’augmentation des dépenses de gouvernement a donné des investisseurs raison d’espérer une meilleure 2018. Indice boursier de l’Égypte a bondi de 21,7 % en 2017 que les réformes économiques ont porté leurs fruits, mais la photo dans le golfe a été peu courte de désastreux en raison de tensions géopolitiques, une croissance économique anémique et affaissement des prix immobilier. Indice de l’Arabie saoudite a grimpé de 0,2 % seulement au cours de l’année par rapport à un bond de 34 % pour l’indice de marchés émergents du MSCI. Parmi les autres grands marchés du Golfe, Dubaï a chuté de 4,6 % et Qatar, frappé par un boycott imposé par les autres États arabes, a perdu 18,3 pour cent. Le nouvel an semble improbable qu’il soit aussi pauvre dans le Golfe, cependant, en partie parce que plusieurs évaluations part ont été frappées vers le bas de se tenir à, ou même ci-dessous, les autres marchés émergents. En outre, une hausse des prix du pétrole ces derniers mois a laissé des lecteurs d’austérité lente de gouvernements du Conseil de coopération du Golfe qui ont réduit la croissance économique et endommagé les bénéfices des entreprises. La croissance devrait largement pour ramasser modérément en 2018. « Avec cette toile de fond et reposant sur des évaluations peu exigeantes, nous sommes généralement optimistes sur les pays du CCG pour l’année 2018, avec les perspectives allant de légèrement négatif à modérément haussier dans tous les domaines, » a déclaré Bader al-Ghanim, chef du CCG asset management chez Global Investment House du Koweït. Un sondage de 13 principaux gestionnaires d’actifs moyen-orientaux, publiés dimanche, a révélé 54 % s’attendent à augmenter les allocations aux actions régionales au cours des trois prochains mois et aucun de les couper, le bilan plus positif depuis août. Indice de l’Arabie saoudite reculé de 0,1 % le dimanche comme promoteur immobilier Dar Al Arkan, le stock plus fortement cotées en bourse, a coulé à 5,0 pour cent malgré qu’elle offrirait 30 pour cent des propriétés de Dar Al Arkan, une entreprise de gestion immobilière avec un actif de 2,68 milliards riyals ($ 715 millions), au public. Il ne précise pas une date. Le stock a plus que doublé au cours des trois derniers mois, en partie en prévision de l’introduction en bourse. National Commercial Bank, la plus grosse Banque, a grimpé de 2,7 % dans le commerce actif. Son Conseil d’administration proposé d’augmenter le capital de la Banque de 10 milliards de riyals à 30 milliards riyals par l’émission d’actions gratuites, financées par les bénéfices non répartis. Indice du Qatar reculé de 0,03 pour cent le dimanche comme le plus grand prêteur, Qatar National Bank, ont reculé de 0,8 %. Dernier jour de l’année des échanges pour les marchés de Dubaï, Abu Dhabi et le Koweït a été jeudi. Faits saillants Arabie saoudite * l’index reculé de 0,1 % à 7 226 points. QATAR * l’index reculé de 0,03 % à 8 523 points. Egypte * l’indice a grimpé 0,01 pour cent à 15 019 points. Bahreïn * l’indice a bondi de 2,0 % à 1 332 points. OMAN * l’index ajouté 1.0 pour cent à 5 099 points. (Édité par Larry King) Nos Standards : le Thomson Trust principes.