Montée de marchés MIDEAST STOCKS-Émirats Arabes Unis à la fin de l’année très pauvre ; certains gestionnaires de fonds s’attendent à mieux 2018

* Dubai, Abu Dhabi bien enregistré des résultats inférieurs MSCI emerging indice en 2017 * gouvernements pour stimuler les dépenses en 2018 * aucun signe qui faciliteront les menaces géopolitiques * constructeurs de Dubaï, les promoteurs immobiliers fortes jeudi * Sahara pétrochimique Arabie saute sur nouvelles de dividende par Andrew Torchia Dubaï, Dec 28 () – Émirats Arabes Unis rose jeudi les marchés boursiers, leur dernier jour de commerce pendant un an dans lequel ils faisaient partie pire performants des marchés émergents du monde, tandis que la plupart d’autres bourses du Moyen-Orient ont gagné aussi. Indice boursier de Dubaï a chuté de 4,6 % en 2017 tandis que l’indice d’Abu Dhabi a perdu 3,3 % ; MSCI emerging markets index a gagné environ 34 pour cent. Tensions géopolitiques, un ralentissement économique régional causée par prix bas niveau d’huile et l’effondrement des marchés immobiliers de Dubaï et Abou Dhabi tous tiré vers le bas de leurs marchés boursiers. Certains gestionnaires de fonds s’attendent à une meilleure 2018 ; croissance régionale est susceptible de revenir sur le dos des budgets de l’Etat expansionniste, comme la reprise partielle des prix du pétrole vers la fin cette année donne chambre Arabie saoudite et à Abou Dhabi pour desserrer les politiques d’austérité, et Dubaï passe fortement pour se préparer pour accueillir l’Expo 2020. Néanmoins, les menaces géopolitiques non résolues — y compris les tensions avec l’Iran, le conflit au Yémen, l’instabilité au Liban et un boycott du Qatar – continuera à peser sur la région, beaucoup craignent. « Nous voyons plus de risque de baisse pour les Émirats Arabes Unis que nous faisons pour Arabie simplement parce que le modèle d’affaires UAE était fondé sur la neutralité politique et de la stabilité, » MENA Capital, qui investit dans des actions dans toute la région, a déclaré dans un rapport. L’indice de Dubaï rose 0,7 % jeudi, soutenue en partie par des entreprises de construction qui pourraient bénéficier de gouvernement supérieur l’an prochain les dépenses sur les infrastructures. Drake & Scull a augmenté de 2,7 % à 2,26 dirhams dans le commerce de gros. Il affiché une grosse perte au troisième trimestre, mais les investisseurs espèrent pour beaucoup mieux au quatrième trimestre des résultats maintenant une recapitalisation achevée, qui peut aider à obtenir des fonds de fonctionnement. Certains analystes estiment que le stock, qui a fait un bond d’environ 1,70 dirhams à la mi-novembre, est surévalué, cependant ; plus tôt ce mois-ci, Deutsche Bank pour « vendre » de couper « hold » avec un prix cible de dirham 1,13. Générateur Arabtec a gagné 0,9 pour cent après avoir dit une unité avait remporté un contrat de 1,025 milliards de dirhams ($ 279 millions) de Dubai Properties, partie du véhicule d’investissement du souverain de Dubaï, pour travailler sur une communauté résidentielle. Les promoteurs immobiliers de Dubaï ont été aussi fortes, avec blue chip Emaar Properties escalade 2,4 pour cent. Indice d’Abu Dhabi a ajouté 0,7 %, aidé par des entreprises qui pourraient bénéficier directement d’augmentation massive cette semaine des prix du pétrole : Dana Gas ont augmenté de 2,5 % et le distributeur de carburant ADNOC Distribution a gagné 1,5 pour cent. Plupart des autres marchés boursiers du Moyen-Orient seront négociées pour la dernière fois en 2017 le dimanche. En Arabie saoudite, l’indice rose 0,4 pour cent jeudi que les entreprises plus pétrochimiques sont restés fort dans la foulée de l’augmentation de prix du pétrole. Sahara pétrochimique a bondi de 3,6 pour cent après avoir proposé un dividende de 1 Rial diluée pour 2017, jusqu’à partir riyal 0,75 pour 2016. Al Samaani Factory Metal Industries ont grimpé de 9,5 pour cent après avoir proposé un capital augmenter grâce à un bonus part question et un dividende annuel de 1,5 riyals par action. Indice du Qatar a augmenté de 0,3 pour cent comme Vodafone Qatar, qui a grimpé de plus d’un tiers entre la mi-novembre et le début de cette semaine, a repris en hausse dans les échanges volatils et fermé de 0,9 pour cent plus élevé. Faits saillants Arabie saoudite * l’indice a gagné 0,4 % à 7 231 points. DUBAI * l’indice avait progressé de 0,7 % à 3 370 points. ABU DHABI * l’indice a grimpé de 0,7 pour cent à 4 398 points. QATAR * l’indice a gagné 0,3 % à 8 526 points. Egypte * l’indice avait progressé de 0,8 % à 15 017 points. Koweït * l’index ajouté 0,6 pour cent à 6 408 points. Bahreïn * l’indice avait progressé de 0,9 % à 1 306 points. OMAN * l’indice a grimpé 0,1 pour cent à 5 047 points. (Édité par Andrew Bolton) Nos Standards : le Thomson Trust principes.