Kremlin dit sanctions occidentales derrière se déplacent à la ferraille des sanctions pour amener les fonds de page d’accueil

Moscou, 26 Dec () – proposition du Président russe Vladimir Putin à mettre au rebut les pénalités sur les fonds rapatriés de l’étranger est une tentative de protéger les entreprises russes des « violations brutales » qu’ils rencontrent dans l’Ouest, le Kremlin a déclaré mardi. Avec Washington envisagent de nouvelles sanctions contre la Russie, Moscou se prépare à renouveler la législation destinée à rendre la vie plus facile pour les entreprises russes désireux de passer leur argent chez moi. Le projet, proposé par Poutine lundi et en discussion l’an prochain, pourrait relancer une amnistie qui a expiré en mi-2016. Il verrait entreprises libérés d’un impôt sur les bénéfices de 13 pour cent sur les fonds rapatriés de l’étranger, entre autres sanctions. « À maintes reprises, nous avons rencontré les tentatives de geler les avoirs… d’une manière injustifiée et illégale. Ceci est réalisé à l’aide de sanctions directes, » attachée de presse présidentielle Dmitry Peskov a déclaré aux journalistes à une conférence téléphonique mardi. « Le Président soutient une initiative qui permettra de créer des conditions confortables pour les entreprises intéressées en saisissant l’occasion de remettre des fonds à la Russie », dit-il. L’amnistie original a été introduit en 2015 au milieu d’énormes capitaux dans un climat de détérioration des relations avec l’Occident au sujet du conflit en Ukraine et l’aggravation des conditions économiques qui suit tombe dans le prix du pétrole. Parmi les autres outils pour encourager le retour de l’argent sera une souverain Eurobond question l’année prochaine, visant en partie à fournir un moyen pour les entreprises de rapatrier des fonds. (Écrit par Polina Ivanova ; Édité par Peter Graff) nos Standards : le Thomson Trust principes.